Audi R18 e-tron Quattro

1965635_607986989293244_1216859501_oC’est au Mans qu’Audi a décidé de dévoiler la livrée finale de sa nouvelle machine engagée dans la course d’endurance de 24 Heures, la R18 e-tron quattro. Audi n’a pas lésiné sur son opération « Le Mans Warm up » puisque c’est le Danois Tom Kristensen, nonuple vainqueur des 24 Heures du Mans, qui a roulé de la Place des Jacobins au circuit Bugatti au volant de l’Audi R18 e-tron quattro.

Pour cette saison 2014 qui voit l’arrivée d’une nouvelle réglementation LM P1, l’Audi R18 e-tron quattro fait dans le blanc, gris, rouge et noire. « Les couleurs sont symboliques » explique Dirk van Braeckel, responsable des projets spéciaux chez Audi. « Le gris souligne le succès passé de la course. Cette couleur étant très calme, elle constitue la base de notre livrée. En tant que deuxième couleur, le blanc s’harmonise bien avec le gris et apparaît plus légèrement. C’est synonyme d’hybride. Le blanc est utilisé de manière asymétrique afin de symboliser la complexité de cette technologie du groupe motopropulseur. » Les contours se veulent comme la présentation d’une abstraction. Quant à la couleur noire, elle est présente sur les ailes avant et arrière, ainsi que sur les côtés avec des contours géométriques très défini.

« Nous avons opté pour le noir mat, comme un contraste avec le blanc brillant » poursuit Braeckel. « Le noir est synonyme de légèreté. Sa présence sur le capot moteur est destinée à représenter quelque chose qui fait penser à une épine dorsale. » Quant à la couleur rouge, c’est celle qui représente la performance d’Audi, celle-ci complétant les graphiques. « La livrée est particulièrement impressionnante de nuit et procurera un sentiment particulier aux spectateurs » explique van Braeckel. « En raison de son orientation longitudinale, les graphiques expriment la vitesse, qui est si présente au Mans. Même les jantes ont du rouge. Avec la rotation de la roue, cela donne un effet très dynamique. »

Concernant les caractéristiques techniques de la R18 e-tron quattro 2014, on a appris que la capacité du moteur V6 TDI a été augmentée de 3,7 litres à 4 litres afin d’optimiser son efficience. Après avoir testé plusieurs systèmes de récupération d’énergie, Audi a décidé de disputer le Mans dans la catégorie autorisant jusqu’à 2 mégajoules de récupération d’énergie. L’énergie passe par une unité de moteur-générateur à l’essieu avant et est stockée dans le système de stockage d’énergie par volant d’inertie. « Nous avons choisi ce concept après de nombreux tests, » déclare le Président de Audi Motorsport Dr. Wolfgang Ullrich. « Nous pensons qu’il fournit l’équilibre idéal entre l’utilisation d’énergie, la taille, le poids, l’efficience, la réactivité, la maniabilité et une bonne stratégie d’exploitation – associé à la durabilité, qui est un pré requis classique pour une victoire au Mans. »

Aperçu de la galerie

hebergeur d'image
hebergeur d'image
hebergeur d'image
hebergeur d'image
hebergeur d'image
hebergeur d'image
hebergeur d'image
hebergeur d'image
Galerie