Bentley Continental GT3

Bentley Continental GT3 Race Car C’est sur ses terres, de l’autre côté de la manche, à Goodwood que Bentley dévoile son bolide de course destiné aux compétitions de Grand Tourisme pour Gentleman Driver fortuné. Après avoir dévoilé la Continental GT3 au Mondial de l’Automobile de Paris en septembre dernier, Bentley présente la version roulante au Festival of Speed de Goodwood qui s’est tenu ce week-end. 

La carrosserie a fait l’objet d’importantes mesures aérodynamiques afin de maximiser la déportance en combinaison avec une résistance à l’air optimisée. L’aile en fibres de carbone montée en position haute génère à l’arrière de la déportance, source de stabilité, tandis qu’à l’avant, un « splitter » également en fibres de carbone veille à l’équilibre aérodynamique. Le capot, les pare-chocs, les ailes et les bas de caisse ont été modifiés en vue d’optimiser le coefficient de pénétration dans l’air, ainsi que le refroidissement du moteur.

L’habitacle est dépouillé à l’extrême et reçoit tous les éléments de sécurité imposés par la FIA (arceau, baquet, harnais, extincteur). En supprimant tous les éléments de confort, Bentley a gagné pas moins d’une tonne sur le modèle de série ! La Continental GT3 pèse donc un peu moins de 1 300 kg.

Avec plus de deux tonnes sur la bascule, la Bentley Continental n’est pas exactement le modèle idéal pour courir sur circuit. Pourtant, Bentley s’est mis en tête de faire de son lourd coupé de grand tourisme une véritable voiture de course. Le résultat est présenté à Goodwood, et il a de quoi impressionner. Si la Continental conserve son moteur V8 4.0 poussé à 600 ch, elle a cependant été allégée de presque 1.000 kg. Sa masse atteint désormais 1.300 kg tandis que sa suspension pneumatique a été remplacée par des combinés ressorts/amortisseurs classiques.

La Continental GT3 entame désormais son programme de développement sur piste, avec pour objectif d’optimiser les performances de la voiture basées sur les simulations. Une fois l’homologation de la voiture adoptée par la FIA, la voiture fera ses premières courses, des courses contribuant à son développement, avant un engagement complet en Blancpain Endurance Series en 2014.

Quelques indications

Moteur : V8 4 litres double turbo, gestion Cosworth – puissance 600 chevaux
Transmission : traction arrière, Boîte séquentielle transversale à six rapports à paddle shift ; arbre de transmission en fibre de carbone, différentiel
Suspension : doubles triangles AV et AR, quatre amortisseurs réglables
Direction hydraulique assistée
ABS et traction control
Jantes : OZ Racing 18 »x13 »
Pneumatiques : 310/710 R18
Longueur : 4950mm
Largeur : 2030mm
Hauteur : 1350mm
Poids : moins de 1300 kg

Galerie