Caroll Shelby 1923 – 2012

LE créateur de deux des voitures de sport américaines les plus connues des années 1960, l’AC Cobra et la Shelby Mustang, a rejoint le paradis des pilotes le 10 Mai. Auto-Passion.eu ne pouvait pas rester de marbre fasse à cette mauvaise nouvelle.

Carroll Hall Shelby, né le 11 janvier 1923 à Leesburg, au Texas, États-Unis, et mort le 10 mai 2012 à Dallasest un pilote de course américain reconverti dans la préparation musclée de voitures de série.

Surtout connu pour la légendaire AC Cobra, sulfureux mélange anglo-américain d’un roadster AC, mu par un tonitruant V8 Ford ( de 271 ch à… 800 ch pour les deux exemplaires « Super Snake »! ). Ainsi naitra en 1962 la Shelby Cobra, qui connaitra quelques succès en compétition.Citons une première place aux 24 Heures du Mans dans sa catégorie en 1964, et une victoire en championnat du monde des constructeurs en catégorie GT la même année et en 1965. Sans parler de trois victoires consécutives en championnat américain Road Racing ( 1963, 64 et 65 ).

Mais avant de lancer ses propres créations sur routes et circuits, Caroll Shelby aurait pu connaître une carrière en course. C’est suite à des problèmes cardiaques qu’il se retire de la compétition en 1960, âgé de 37 ans. Le pilote aura tout de même signé une victoire au Mans en 1959 sur Aston Martin.

Suite à la Cobra, les collaborations avec Ford continueront jusque dans les années 70. De là naîtront les versions survoltées des Mustang, GT 40, mais aussi le coupé Daytona, ultime développement de la Shelby Cobra. Caroll Shelby s’éloignera ensuite de Ford pour se rapprocher de Dodge. Il signera alors quelques réalisations basées sur la Charger… et contribuera plus tard au développement de la Viper.

Puis, comme si il fallait boucler la boucle, la collaboration avec Ford reprend au début des années 2000. La Ford GT, réinterprétation moderne de la GT40, en résulte en 2003. Suit en 2005 une nouvelle Mustang badgée du fameux reptile, la GT500, qui ouvrira à nouveau la voie aux Mustang extrêmes. L’héritage est aujourd’hui transmis à la plus puissante des Mustang jamais produites. Après la GT500 de 2011 et son V8 5,8 litres compressé de 670 ch, découverte au salon de Los Angeles en novembre 2011, New York accueillait un ultime coup de folie de Caroll Shelby en février dernier. Deux packs étaient présentés avec la Shelby GT1000, destinés à la piste et à la route, portant respectivement la puissance de la GT500 à environ 950 et 1100 ch.

L’auteur de quelques unes des plus importantes légendes de l’automobile américaine s’en est allé après une ultime facétie.

Au revoir, M. Shelby.