Hyundaï I30 2017

2017-hyundai-i30-1Après seulement cinq ans de carrière, la Hyundai i30 transmet le flambeau à une troisième génération au style plus épuré. La nouvelle Hyundai i30 reste fidèle à son ADN européen. La « Coréenne » a été conçue en Europe. Une genèse qui se remarque par son style. Sous le capot, l’i30 inaugure le 1.4 T-GDI de 140 ch.

Destinée au marché européen, la nouvelle Hyundai i30 a été développée sur le Vieux continent. Elle affiche une longueur de 4,34 m, une largeur de 1,795 m et une hauteur de 1,455 m pour un empattement de 2,650 m. En matière de style, ce modèle à cinq portes adopte un regard plus acéré avec des feux à LED, des rangées de diodes verticales dans les boucliers et cette nouvelle calandre en cascade (« cascading grille ») vue sur la récente i10 restylée, également attendue au Mondial de Paris. Dans le même temps, ses lignes ont globalement été adoucies et modernisées jusqu’au becquet arrière noir qui renforce l’impression de dynamisme. La nouvelle i30 respose sur des jantes alliage à 10 rayons bicolores de 16 ou 17 pouces, ou des jantes acier ou alliage de 15 pouces.

Le design intérieur peut être marqué par un écran tactile flottant, en option, au centre de la console. L’i30 profite entre autres d’un nouveau volant multifonction à 3 branches. Le conducteur et son voisin peuvent profiter de sièges chauffés et ventilés. Compatible avec les smartphones, avec possibilité de charge par induction, le système télématique avec navigation est associé à un abonnement de 7 ans au service TomTom Live de trafic en temps réel. Parmi la panoplie d’aides à la conduite, Hyundai a installé une alerte de somnolence et un freinage automatique avec détection piéton. Enfin, d’un point de vue pratique, le coffre a une capacité de 395 l à 1301 l.

Sous une carrosserie au style plus germanique – elle a été dessinée sous l’égide de Peter Schreyer , ex-designer Audi -, cette nouvelle i30 cache une toute nouvelle plateforme. Celle-ci se montre 20 % plus rigide et simultanément 28 kilos plus légère que la précédente grâce à la combinaison d’une utilisation étendue d’acier à haute limite élastique et de collage structurel. L’ensemble repose sur un essieu avant de type pseudo-McPherson, l’arrière présentant une architecture multibras pour toutes les versions de la gamme. Hyundai annonce en outre une direction à assistance électrique 10 % plus directe. Sur le papier, cette nouvelle i30 dispose donc de caractéristiques prometteuses sur le plan dynamique.

Côté motorisations, cette i30 est la première Hyundai à embarquer le tout nouveau 1.4 T-GDI. Ce quatre-cylindres turbo revendique 140 chevaux pour un couple de 242 Nm et augure d’un 0 à 100 km/h abattu en 8,9 secondes en boîte manuelle avec une vitesse de pointe de 210 km/h. En essence, elle disposera également du trois-cylindres 1.0 T-GDI de 120 ch et du 1.4 de 100 ch. Le volet du Diesel sera assuré par le bloc 1.6 CRDI en trois niveaux de puissance : 95, 110 et 136 chevaux. En alternative à la transmission manuelle à six rapports, la boîte DCT-7 à double embrayage est proposée en option avec le 1.4 T-GDI 140, le 1.6 CRDI 136 et le 1.6 CRDI 110. Quant à une éventuelle variante hybride, elle n’est pas prévue avant 2019.