Jaguar Project 7

Jaguar-Project-7-9[2] Même s’il s’agit du modèle le plus sportif de la gamme, le roadster F-Type demeure plutôt civilisé. Un terme qui ne convient pas du tout à l’étude Project 7, présentée lors du Festival of Speed de Goodwood. Jaguar profite du rendez-vous de Goodwood à la fin de la semaine pour dévoiler un nouveau concept. Il a été baptisé Project 7 en référence aux sept victoires de la marque aux 24 Heures du Mans entre 1951 et 1990.

Alors qu’on pouvait s’attendre à ce que Jaguar dévoile tout de go le coupé, il s’agit toujours d’un roadster. Dans une belle livrée bleue barrée d’une bande blanche sur le museau, la F-Type, (encore) virilisée et abaissée d’un centimètre, se pare ici d’un bossage derrière le conducteur et d’un imposant aileron arrière nettement moins rétro que le reste de la panoplie.

Avec son habitacle monoplace, ses stickers, son grand aileron arrière et sa lame sous le bouclier avant, cette étude dérivée d’une F-Type évoque en effet la piste. Mais pour un engagement en compétition en catégorie GT3, Jaguar privilégiera plutôt la future version coupé. Ce Project 7 est donc surtout un exercice de style, caractérisé notamment par son pare-brise raccourci, son assiette abaissée de 10 mm et son bossage derrière le conducteur, clin d’œil à la célèbre Type D des années 50.

Si le look de speedster restera probablement sans lendemain, la fiche technique est promise à davantage d’avenir. Toujours associé à une boîte automatique huit rapports, le V8 5.0 compressé est en effet porté de 495 ch à 550 ch. C’est la puissance des XFR-S , XKR-S ou XJR , et sans doute celle de la future F-Type RS. Le couple, lui, atteint 680 Nm. Grâce à ce traitement de choc, le 0 à 100 km/h serait exécuté en 4,2 s, au lieu de 4,3 s sur la version V8 S. Quant à l’échappement libéré, il promet de réjouir les oreilles des spectateurs du Festival of Speed…

Galerie