McLaren X-1

Lorsque les voitures de chez McLaren ne suffisent pas à satisfaire les caprices des grandes fortunes, la branche McLaren Special Operations (MSO) vient à la rescousse.  Tout en respectant le cahier des charges du client, puisqu’il souhaitait un engin avec le potentiel de la 12C mais habillé d’une carrosserie inédite qui reflète ses attentes et sa personnalité.

Qu’est-ce qu’il  figure sur ce fameux cahier des charges ? La X-1 Concept devait emprunter des indices à des voitures anciennes (Facel Vega 1961, Chrysler d’Élégance Ghia 1953, une Buick Electra 1959, une Mercedes-Benz 540K 1939 et… une Citroën SM 1971), mais aussi une horloge Jaeger LeCoultre, une remorque Airstream, un stylo Montblanc Thomas Mann, un piano à queue et une aubergine ! Vous avez dit extravagance…

Il fallut près de dix-huit mois de labeur pour parvenir aux formes lisses dévoilées le 17 août dernier, en marge du Concours d’Elégance de Pebble Beach. Selon Hong Yeo membre de l’équipe McLaren, « X-1 incarne la volonté chez McLaren de faire en sorte que chaque détail ait une fonction. Le style n’est pas gratuit, chaque détail est utile. Cela ne m’empêche pas de voir en cette carrosserie large, associée au carénage des roues arrière comme une cape de superhéros qui glisse lorsque la voiture avance… « 

Basée sur la toute dernière MP4-12C, la X-1 ne conserve que ses trains roulants, le V8 biturbo de 625 ch, le vitrage et la planche de bord. Les cotes de la carrosserie augmentent passablement, avec 10 cm de plus en longueur et 19 cm en largeur dorénavant la longueur atteint 4658 mm et la largeur 2 097 mm. Ce qui frappe, c’est ce mélange de références rétro et de lignes futuristes qui composent un univers très particulier et original. Les roues arrière carénées attirent l’oeil avec leurs protections déployantes – il a fallu inventer un nouveau type de charnière – afin de pouvoir intervenir techniquement. Le petit jeu consiste à retrouver les traces sous cette carrosserie fuselée de la MP-12 C qui l’a inspirée. Pour éviter une augmentation de poids l’utilisation de la fibre de carbone a permis de garder un poids stable d’environ 1400 kg.

Faisant largement appel à la fibre de carbone pour la carrosserie, la X-1 Concept l’utilise différemment à l’intérieur avec un tressage ajoutant un fil titane afin d’ajouter un effet 3D.

L’habitacle est tendu de cuir Nappa Harissa Red tandis que les compteurs sont en aluminium revêtus de nickel. Cela continu avec un garnissage des portières, des sièges et du plafond en cuir Nappa également, ainsi qu’un montage d’enjoliveurs en aluminium tourné sur les boutons de commande. Pas grand-chose d’autre à surveiller pourtant côté mécanique, car l’heureux client, ne cédant pas à la suffisance de la course à la puissance, s’est contenté, sur une voiture de 1 400 kg, du bi-turbo de 625 ch d’origine…

La McLaren X-1 n’a rien de la voiture réservé Salon, belle mais inerte. Parfaitement homologuée pour la route, la X-1 a déjà parcouru plus de 1 000 kilomètres d’essais avant d’être totalement redémontée et révisée avant Pebble Beach.

Avec ce concept X-1, McLaren vient démontrer que rien n’est impossible pour cette filiale qui fait de la personnalisation un art à part entière.

Laisser un commentaire