Opel Monza Concept

opel-of-tomorrow-revealed-today-by-monza-concept-video-photo-gallery_1 Coupé 4 places élégant, ce concept-car proposé par le constructeur allemand ressort le patronyme “Monza” des cartons, et illustre les lignes des futures Opel, ainsi que leurs systèmes connectés.S’il reprend un nom issu du passé, le concept-car Opel Monza sera dévoilé au Salon de Francfort, il est censé annoncer l’avenir d’Opel. Irréaliste en l’état, il constitue une très belle déclaration d’intention.

Commercialisé de 1978 à 1986, l’Opel Monza se présentait comme un coupé haut de gamme dérivé de la berline Senator. Ressorti de la naphtaline à l’occasion de ce Salon de Francfort, ce nom est aujourd’hui porté par ce que pourrait devenir le nouveau haut de gamme de la marque. La rumeur d’un grand coupé basé sur l’Insignia se fait persistante. Néanmoins, le Monza est plus à considérer comme un manifeste que comme une étude réaliste.

Entre haut de gamme et haute technologie, Opel semble avoir fait son choix. Dépourvue d’un modèle positionné au-dessus de la familiale Insignia , la marque ne jouit pas du lustre nécessaire pour défier les « premium » allemands, anglais ou japonais. Reste donc à occuper le terrain technologique, avec notamment une évolution importante du groupe motopropulseur de l’ Ampera . Car même si cette hybride rechargeable ne remplit pas les objectifs de vente, elle sert de porte-étendard prestigieux et de laboratoire du futur.

Si les énormes portières en ailes de mouette (à la manière des concepts Renault Talisman ou Ondelios de la décennie précédente) relèvent de la science-fiction, le style de ce break de chasse élancé (4,69 m de long, 1,31 m de haut) s’avère en effet plutôt réaliste, en particulier celui de cette face avant à la calandre basse et au regard perçant.

Les surfaces sculptées du Monza Concept, quatre places et 4,69 mètres de long, sont inspirées par le mouvement des vagues de l’océan sur la plage. Ces surfaces fluides lui donnent une apparence de légèreté, soulignée habilement par les bas de caisse qui s’effilent devant les passages de roues arrière. Cet artifice de style unique est inspiré par l’aspect longiligne et efflanqué d’un lévrier, qui court comme s’il était sur la pointe des pattes avec une élégante puissance. Le dessin des flancs du Monza Concept permet aux passagers avant et arrière d’entrer et de sortir facilement du véhicule, et souligne par la même occasion la présence des passages de roue arrière proéminents, très sportifs, et qui ont la même largeur qu’à l’avant.

La ligne de pavillon du Monza Concept est particulièrement recherchée : dans un premier temps, elle court avec une forme semi-circulaire comme sur un coupé classique, mais juste avant d’atteindre le hayon, elle se relève légèrement vers le haut. En dépit de son allure sportive et de sa hauteur mesurée de seulement 1,31 mètre, le prototype ne transige pas sur le volume du compartiment à bagages – 500 litres – ni sur celui accordé aux passagers. Une prouesse due à l’architecture, puisque l’habitacle entier est environ 15 centimètres plus bas que dans les modèles conventionnels. En fait, le Monza Concept offre un compartiment passagers aussi spacieux qu’une voiture de taille moyenne.

Du point de vue de la motorisation, la Monza annonce à n’en pas douter la prochaine génération d’Ampera. En effet, ce concept-car en reprend l’architecture hybride rechargeable. La nouveauté concerne le moteur thermique, utilisé la plupart du temps comme prolongateur d’autonomie. Le 1.4 Ecotec, talon d’Achille de l’Ampera, est ici remplacé par le tout nouveau trois-cylindres 1.0 SIDI de la marque (lire notre article sur le nouveau trois-cylindres Opel), converti à un fonctionnement au gaz naturel.

Le concept-car opel Monza sera exposé du 12 au 22 septembre au Salon de Francfort 2013, aux côtés des Insignia restylée et Country Tourer.

Galerie