Renault Duster Dakar

renault_74366_global_en29e en 2013, 14e en 2014 et 21e en 2015 : en trois participations, l’équipage argentin composé d’Emiliano SPATARO et Benjamin LOZADA a toujours amené son Duster à l’arrivée du Dakar, même si ce fut à chaque fois assez loin du vainqueur (à plus de 8 heures de la Mini d’Al-Attiyah – Baumel l’an dernier). Mais cette année, Renault présente son « nouveau » Duster, quelque peu transformé pour participer au Dakar 2016.

Cette année, la division sportive de la marque annonce avoir notamment travaillé sur l’allègement de la bête, sur le perfectionnement de son châssis et sur l’augmentation de la puissance de son moteur. Concernant ce dernier point, le bloc V8 de 380 ch utilisé l’an passé gagne ainsi… 7 ch.

 » J’ai attiré l’attention sur la question de stabilité à haute vitesse et orienté les ajustements pour avoir une voiture stable et sûre « , explique Christian LAVIEILLE.

 » Le gros chantier à propos duquel nous leur avons laissé deux pages et demi de notes, concerne l’accessibilité en cas de problème en course. Nous avons suggéré avec Jean-Michel POLATO mon coéquipier, une foule de choses qu’ils n’avaient pas forcément envisagées par leur manque d’expérience en rallye-raid « , ajoute-t-il.

Christian LAVIEILLE dispose de  » bonnes sensations « , avec une voiture  » fiable au comportement sain, disposant d’un très bon train avant  » mais le français reconnaît qu’il sera difficile de battre les écuries usines comme Mini ou Peugeot, avec des moyens autrement plus importants. Ce n’est de toute façon pas l’objectif principal.

Objectif annoncé pour les deux équipages (l’Argentin Emilio SPATARO sera secondé par Benjamin LOZADA, et le pilote français Christian LAVIEILLE sera associé à Jean Michel POLATO) : finir dans les dix premiers. En 2015, le premier équipage Renault Duster Dakar Team a terminé l’épreuve en 21ème position.

Renault profite enfin de cette édition 2016 pour apposer sa nouvelle signature, avec les nouveaux logos de la marque et un imposant Losange sur une toute nouvelle calandre, associée à une refonte du design des phares. Aucun doute, le Duster  » a de la gueule  » et donne vraiment envie de le voir évoluer en compétition. Mais pour cela il faudra patienter un petit peu…