Toyota Yaris Hybrid R concept

big_toyota-yaris-hybridr-concept-12 La citadine Yaris Hybrid a mangé du lion. Toyota nous dévoile enfin en intégralité son concept Yaris Hybrid-R. Cela faisait un mois que la marque japonaise nous narguait des images voilées ou peu d’infos techniques… et cela en devenait lassant.

Basée sur une version 3 portes, la Yaris Hybrid-R possède quatre roues motrices. L’essieu avant est entraîné par un 4-cylindres 1.6 l à injection directe de 300 ch. Les roues arrière sont chacune associée à un moteur électrique de 60 ch. Ce qui donne une puissance combinée de 420 ch. Sur base de la Yaris 3-portes, ce concept utilise des technologies de la TS030 Hybrid du Championnat du monde de Tourisme. Ainsi, sous la banquette arrière se trouve un supercondensateur. Cet élément récupère l’énergie au freinage pour la redistribuer lors de la réaccélération.

Un troisième moteur électrique est placé entre le thermique et la boîte de vitesses séquentielle à 6 rapports. Son rôle de générateur est double : alimenter le supercondensateur en décélération et, en accélération musclée, alimenter les moteurs électriques à l’arrière en redirigeant l’excédent de couple. Dans ce dernier cas, il intervient donc comme antipatinage. Ce concept a été développé par Toyota afin d’explorer de nouvelles voies dans la technologie hybride.

Cette Yaris très spéciale adopte un look en rapport avec ses prétentions. Le bouclier avant est inédit. La bouche centrale est agrandie et deux prises d’air prennent place sur les côtés. Celles-ci accueillent les feux de jour à diodes bleues. Une couleur que l’on retrouve à d’autres endroits de la carrosserie, en contraste avec le blanc et le noir.

Les ailes élargies abritent des jantes de 18 pouces chaussées de pneus Michelin Pilot Sport Cup en 225/40 R18. Rainurés et perforés, les disques sont pincés par des étriers à 6 pistons à l’avant et 4 pistons à l’arrière. Logée sur le montant arrière, la trappe à essence à ouverture rapide rend plus facile et plus rapide le ravitaillement dans les stands.

Assorti aux couleurs extérieures, l’habitacle accueille deux baquets Recaro revêtus de cuir noir pour les parties latérales et d’Alcantara bleu pour la partie centrale de l’assise et du dossier, matériau également étendu au haut des panneaux de porte et à la façade de la planche de bord. Le pédalier est repris du GT 86.

Galerie